Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi

Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi

Je vous partage aujourd’hui, un petit dialogue intérieur que j’ai eu dernièrement avec le Saint-Esprit et qui m’a emmené à comprendre la signification de ce verset ‘Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi’.

Dernièrement, j’ai du faire face à une très grosse déception.Et je dois dire que j’ai encore beaucoup de mal à m’en remettre. Au-delà de la déception, j’ai observé ma manière de réagir et je dois dire que le constat n’est pas joli.

Cette envie de se justifier, d’argumenter, de se faire justice. Ce besoin de chercher à avoir des discussions afin de mettre les choses au clair. Cette voix qui me dit que je suis dans mon droit car après tout ces accusations sont injustifiées … Et bien j’ai cédé. Et j’étais prête à en remettre une bonne couche lorsque j’ai été dirigé vers Galates 5.

Christ vit en moi, marcher selon l'Esprit

Autant vous dire que lire ce genre de parole ça ne fait pas du bien. Surtout quand vous vous sentez dans « votre droit ». Mais comme j’ai appris à être obéissante, j’ai poursuivi ma lecture. Je devais vraiment discerner les oeuvres de la chair et voir si je marchais selon l’Esprit ou selon la chair. La réponse a été très très claire :

Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Galates 5:19, la Bible
Les querelles, les inimitiés, les animosités, les disputes, les divisions… Ce sont clairement les oeuvres de la chair, que je sois ou non dans « mon droit ». Et le pire c’est qu’en commettant ce genre de choses, je peux bêtement louper mon salut ! Je n’ai pas vécu et traversé tous ces obstacles pour perdre mon salut stupidement à cause de fausses accusations !

En réalisant cela, je me suis (un peu) calmée. Et j’ai commencé à discuter avec le Saint-Esprit. D’accord, je ne dois pas commettre ce genre de choses, car je veux vivre dans l’Esprit. Mais comment gérer ce genre de situation, quand ça bout à l’intérieur de moi et que je n’ai envie que d’exploser et me justifier ! Et là je reçois cette réponse :

Christ vit en moi, la liberté

Comme je vous l’ai expliqué dans un précédent article, prier c’est avant tout un dialogue avec Dieu. Donc qui dit dialogue, dit que je me dois non seulement d’entendre la réponse de Dieu mais également L’écouter. Je suis donc libre de faire ce que je veux mais je ne dois pas utiliser cette liberté pour faire n’importe quoi et céder à mes désirs !

Là ça m’a vraiment calmé (bon pas tout à fait mais plus qu’avant) et j’ai poursuivi mon dialogue et ma lecture.

les fruits de l'Esprit
les signes du règne de l’amour : la joie et la paix. les manifestations de l’amour : la patience, la bonté et la bienveillance. les conditions de sa naissance et de son épanouissement : la foi, la douceur et la maîtrise de soi.

En tant que fille de Dieu, je suis ambassadrice de Son Royaume. Témoin de Son Amour et de Sa bonté, je me dois de marcher selon l’Esprit et manifester Ses fruits . A savoir : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maitrise de soi. Quand tout va bien c’est facile. Mais l’épreuve c’est de manifester ces fruits. Même llorsque tout va mal ou du moins quand on se sent faussement accusée, trahie, méprisée, …

Alors attention, je ne suis pas et je ne serai jamais parfaite. Cela ne veut pas dire non plus que je dois me taire et laisser faire les choses. Non cela signifie que je dois apprendre à me maitriser. Et surtout à chercher à marcher comme mon seul et unique exemple : Jésus !

Jésus est l’exemple même de la personne qui a été insulté, accusé à tort, calomnié, rejeté, battu et tué. Alors qu’Il n’a fait qu’aimer, guérir, conseiller, nourrir, délivrer, apporter la paix, l’amour, le calme… Il ne s’est jamais plaint, Il n’a jamais cherché à se justifier alors qu’Il en avait le droit. Jésus n’est jamais rentré dans des discussions vaines même lorsque les pharisiens tentaient de le provoquer. Il n’a jamais cherché à se faire justice. Et même sur la Croix, après avoir vécu d’atroces souffrances, Il a dit : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (Luc 23:34)

En réalisant que je devais réagir ou du moins chercher à réagir comme Jésus, j’ai saisi la portée et la profondeur de ce verset.

Christ vit en moi

En me donnant un nouveau coeur, Dieu m’a donné une nouvelle vie et cette nouvelle vie consiste à ne plus vivre comme avant, à ne plus faire comme tout le monde. Je ne dois plus chercher à plaire aux autres, ou chercher à me plaire et à me justifier. Non, je dois chercher avant toute chose à plaire à mon Dieu et donc à marcher selon Ses directives.

Je ne dis pas que c’est facile mais c’est possible. Donc si vous faites face à ce genre de situation, je vous invite à vous mettre à part et à parler à Dieu afin de vous calmer, de vous enseigner et de vous indiquer la marche à suivre.

A présent, je suis plus calme et je prie pour que le Saint-Esprit m’aide à traverser cette situation avec paix et amour. Je sais aussi que je dois protéger mon coeur et faire le tri dans mes fréquentations. A l’exemple de Jésus, je dois m’entourer de personnes qui marchent comme moi et qui comprennent mes valeurs. Mais même en faisant ce tri, je ne serai pas à l’abri d’une prochaine déception. Comme Simon qui a renié Jésus 3 fois. Malgré cela, Jésus lui a pardonné et l’a aimé. De moi-même, je n’y arriverai pas. Mais « Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi » (Galates 2:20)! donc Christ en moi y arrivera.

Voici une émission qui pousse encore plus à la réflexion et sur ce besoin de mourir à soi-même et laisser Christ vivre en nous : Bonjour chez vous

Soyez bénis

Laisser un commentaire

Fermer le menu