Dieu permet-Il les épreuves ?

Dieu permet-Il les épreuves ?

Dernièrement, suite à la diffusion de mon témoignage sur EMCI TV, une personne m’a demandé si Dieu permettait que nous passions par certaines épreuves ? Je vous partage ma réflexion suite à mes 12 années de maladie mais il ne s’agit ici que de mon avis et de ma vie. Je vous invite à prier pour savoir si ce que vous traversez est une attaque ou non.

D’après mon expérience, les épreuves ne viennent pas de Dieu. Non Dieu est un père, Il est Amour, c’est un Dieu qui nous aime éperdument, au-delà de ce que nous pouvons même imaginer. Alors comment un Dieu d’amour, qui supporte tout, accepte tout, peut-Il nous permettre des épreuves qui vont nous faire mal ?

Comme il est écrit dans sa parole :

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

Matthieu 7:11

Dieu ne veut que notre bien, notre bonheur, notre bien-être, notre paix. Mais voilà, Il nous a donné le libre-arbitre. Il ne peut donc pas aller contre nos choix.

Il m’a fallu attendre 12 ans avant d’être totalement guérie. Alors oui, ces 12 années m’ont appris beaucoup de choses et m’ont permis de gagner en sagesse et en maturité et surtout de découvrir l’amour de Dieu envers moi. Mais je crois sincèrement que Dieu aurait pu me guérir bien avant. En fait j’en suis sure.

A plusieurs reprises, Il a mis des personnes sur mon chemin pour me parler, pour me permettre de saisir Son amour pour moi. Mais à chaque fois j’ai refusé, persuadée d’être dans la vérité. Persuadée d’être sur le bon chemin. Mais en fait, j’étais totalement ignorante. Je comptais sur mes propres forces, mes raisonnements, mes certitudes.

Oui, mon peuple périt faute de connaissance

Osée 4:6

En réalité, je pense qu’il y a toujours 2 voies à suivre : celle que Dieu a choisit pour nous, celle qui est parfaite, sans obstacles, sans épreuves. Mais qui demande de lui faire confiance aveuglément et surtout qui nous demande de sortir de notre zone de confort. C’est d’ailleurs, pour cela que nous ne choisissons pas cette voie naturellement.

Et il y a la 2ème voie, celle qui nous convient, qui nous rassure. Celle-ci n’est pas mauvaise en soit, car quelque soit l’issue, celle-ci sera positive. En effet, nous avons la victoire en Jésus-Christ. Mais cette voie sera semée d’embûches, de difficultés, d’épreuves. Nous y apprendrons des choses mais nous devrons tenir fermes pour arriver jusqu’au bout.

Comme le dit le proverbe, tous les chemins mènent à Rome. Maintenant, il y a des détours plus ou moins dangereux et périlleux.

les épreuves, le chemin

J’aime beaucoup l’histoire de Pierre qui a demandé à Jésus de marcher sur l’eau pour le rejoindre. Le chemin était tout tracé et il commençait à le suivre. Cela a du lui demander de sortir de sa zone de confort car mine de rien, marcher sur l’eau, ce n’est pas commun ! Mais il l’a fait, il est sorti du bateau et a commencé à marcher sans problème, sans embuches. La tempête continuait à souffler, mais il marchait tranquillement sur l’eau, sur le chemin tracé par Jésus.

Mais voilà, comme ce n’est pas naturel et surement inconfortable, Pierre a commencé à regarder à gauche et à droite, et il a pris peur. Il n’avait plus les yeux fixé sur Jésus, mais sur les vagues, Sur les circonstances. Et il a perdu pied et commencé à se noyer. Les épreuves sont donc arrivées.

Il aurait pu se noyer et mourir. Mais Pierre cria à Jésus en lui demandant de l’aider. Jésus immédiatement lui a tendu la main et l’a retiré des eaux.

Alors Pierre lui dit : Si c’est bien toi, Seigneur, ordonne-moi de venir te rejoindre sur l’eau. 29 Viens, lui dit Jésus. Aussitôt, Pierre descendit de la barque et se mit à marcher sur l’eau, en direction de Jésus. 30 Mais quand il remarqua combien le vent soufflait fort, il prit peur et, comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria : Au secours ! Seigneur ! 31 Immédiatement, Jésus lui tendit la main et le saisit. Ta foi est bien faible ! lui dit-il, pourquoi as-tu douté ? 

Matthieu 14 : 28 – 31

La Bible dit bien « IMMEDIATEMENT ». Donc dès que nous crions à Dieu, que nous lâchons prise, que nous ne cherchons plus à comprendre, à raisonner, à expliquer. Mais lorsque nous nous abandonnons pleinement à Lui, Il intervient immédiatement pour nous sortir de notre situation.

C’est ce qui s’est passé pour moi. Au moment où j’ai réellement lâché prise, accepté de suivre la volonté de Dieu quelqu’elle soit, Dieu n’a pas tardé pour intervenir. Quelques heures après ma prière sincère, un coeur compatible était disponible pour moi. Alors que cela faisait 7 jours qu’on n’arrêtait pas de me dire que c’était impossible !

En conclusion, je dirai que Dieu permet que nous fassions notre expérience. Il nous laisse libre de nos choix tout en veillant sur nous, prêt à intervenir immédiatement lorsque nous sommes prêts à Le laisser agir.

Je dis souvent que j’ai attendu 12 ans avant de guérir mais en réalité, c’est Dieu qui a patiemment attendu 12 ans, jusqu’à ce que je me décide enfin à crier à Lui sincèrement et à le laisser intervenir comme Lui le souhaitait et non comme moi je le voulais.

Laisser un commentaire

Fermer le menu