Le quotidien

Une femme parfaite

De nos jours, la femme est devenue cette warrior. Cette femme parfaite, qui se fait toute seule, qui n’a besoin de personnes et encore moins d’un homme pour réussir.

C’est une combattante, une guerrière, une survivante,… j’ai même lu quelque part “une femme c’est un homme mais en mieux”.

Le girl power bat son plein.

Quand je parcours les réseaux sociaux ou que je discute avec mes copines, je réalise à quel point on nous a mis une pression énorme sous prétexte de liberté et d’émancipation.

source : https://nichollekobi.com
La femme doit être une mère exemplaire, avec des enfants irréprochables, propres, respectueux, agréables, souriants et bons élèves.

Elle doit également être une parfaite femme d’intérieur. Sa maison doit être impeccable, bien rangée, bien décorée. Elle doit savoir faire parfaitement la cuisine, recevoir ses amis et sa famille, faire de bons petits plats élaborés.

Bien entendu, elle doit conduire, faire du sport au moins 3 fois par semaine, s’occuper correctement de son mari, partir en vacances dans des destinations de rêve. Elle travaille bien entendu, et a un poste bien placé où elle excelle. Ses collègues ne peuvent pas se passer d’elle, de ses conseils, de ses compétences et de ses petits gâteaux qu’elle apporte pour tous les évènements. Son patron n’a que des éloges sur elle et la convie à toutes les réunions importantes….

Et pour finir, cette femme a un corps de rêve, elle est toujours super bien habillée, maquillée, coiffée. Qu’elle porte des escarpins de 15 cm ou des baskets plates, elle est toujours “on fleek”, à la pointe de la mode, sans faille.

Arrêtons 5 minutes, cette femme parfaite n’existe pas et n’existera jamais. Les réseaux sociaux nous font croire le contraire. Mais il est tellement facile d’édulcorer la réalité et se faire passer pour quelqu’un d’autre à travers Instagram, Snapchat, les blogs, Facebook, etc…

Moi-même à travers mon site et ma page Ronde et Glamour, j’ai participé à ce girl power. En voulant montrer que les femmes rondes étaient aussi belles que toutes les autres femmes, j’ai commencé à diffuser des discours motivant les femmes à se prendre en main, de ne plus se négliger, de se maquiller, de ne plus écouter les autres, d’être fortes, etc…

En soit ce sont des messages positifs et motivants… oui mais qu’en est-il de la femme qui derrière son écran, avec la meilleure volonté possible, n’y arrive pas ?

Celle qui ne se sent pas forte, ne se sent pas belle, n’arrive pas à s’occuper de ses enfants et d’elle, etc… Celle qui a l’impression d’avoir râtée sa vie, qui n’a aucune estime d’elle-même. Ou encore celle qui est fatiguée de ne voir que des femmes soit-disant sûres d’elles, sans failles et sans échecs … ?

A un moment de ma vie, j’ai été cette femme forte et sûre d’elle. À un autre moment, j’ai été cette femme exaspérée par ces discours prônant le girl power et la perfection.

C’est là que j’ai commencé à avoir en horreur les réseaux sociaux et que je me suis isolée. J’ai alors réalisé que j’étais à la recherche d’authenticité, de vérité. Que j’avais envie de voir des blogueuses parler de leurs imperfections, de leur moment de doutes, de leurs difficultés.

J’avais envie de lire que parfois tout ne va pas bien et que c’est ok. Que l’imperfection n’est pas un signe d’échec, que cela arrive même à la plus parfaite des femmes. Qu’en fait la perfection est un fantasme et que personne, oui personne, ne sera jamais parfait.

C’est une des raisons qui m’a poussé à lancer mon blog. Je veux être vraie, ne pas mentir sur mes sentiments, mes impressions. Partager mes moments de doute, de blues, mes difficultés. Mais également parler de mes moments de joie, de bonheur, de rires, etc…

Ma relation avec Jésus, l’intimité que j’ai avec Lui me permettent aujourd’hui de trouver le courage de montrer mes failles et mes imperfections. De me sentir enfin libre d’exprimer ce que je suis, ce que je ressens, ce que je vis, sans crainte du jugement, de la critique, … Je me sens libre (cf mon article sur ma liberté).

Bon je reste honnête : ce n’est pas tous les jours le cas. Parfois, je me retrouve à me poser des questions sur ce qu’un tel pourrait penser si j’écrivais ça. Si une autre personne ne risquait pas d’être vexée. Si une autre allait avoir un changement de comportement avec moi si par exemple je parlais trop de Dieu, etc… mais cela ne dure pas longtemps.

Pourquoi ? Tout d’abord parce que je ne cherche plus à plaire aux hommes mais à Dieu uniquement (Philippiens 2:3) et parce que j’ai enfin accepté le fait que je ne serai jamais parfaite !

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Steeve a dit :

    La réussite dans tous les domaines, et cette recherche de la perfection n’est pas le problème de la femme. C’est le problème de l’être humain en général. Bien des hommes aimeraient être parfaits, et se sentent en échec ou sous pression.
    Contentons-nous de faire de notre mieux…et ce sera parfait !
    Je t’embrasse.

    1. Nikkie a dit :

      Tu as raison Steeve. Je parle de mon point de vue de femme mais la recherche de la perfection touche aussi les hommes j’en ai bien conscience. Comme tu dis faisons de notre mieux c’est l’essentiel, le reste on s’en moque 😉
      Porte-toi bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *